Femmes entrepreneurs, qui sont-elles réellement?

 In Articles

enEnglish nlNederlands

La société actuelle est de plus en plus ouverte à l’entrepreneuriat au féminin. Mais savez-vous réellement qui sont les nouvelles entrepreneures? Oublions les clichés partons à leur rencontre.

Plus visibles et médiatisées qu’auparavant, les femmes entrepreneurs restent tout de même un mystère pour beaucoup.

Le plus gros marché émergent au monde.

Lors de la sixième édition du “Dell Women’s Entrepreneur Network” (DWEN), la fondatrice du “Global Entrepreneur Council” a affirmé que les femmes représentaient le plus gros marché émergent du monde! En Belgique, les femmes ne représentaient que 33% des indépendants en 2016 et 34,5% en 2017. La marge de progression est donc réelle et devient même une priorité. L’égalité des genres et l’autonomisation des femmes fait d’ailleurs partie des 17 objectifs des Nations-Unies pour 2020.

Laissez tomber les clichés

Les clichés mènent la vie dure aux femmes qui veulent se lancer. “Les femmes entrepreneures ne peuvent pas avoir de vie privée ou d’enfants”, “les femmes sont naturellement plus faibles que les “hommes”,… Quora, un site de discussion pour mieux comprendre le monde, a demandé en 2014 quelles étaient les discriminations que subissaient les femmes. La publication a atteint plus de 100 réponses qui dénoncent ces clichés et discriminations.

Confiance, capacités et capitaux

Chérie Blair, épouse de l’ancien premier ministre britannique Tony Blair, a créé une fondation qui soutient l’entrepreneuriat au féminin. Pour elle, les problèmes que rencontrent les entrepreneures peuvent se résumer en 3 “C”:

  • Confiance: les femmes manquent encore trop souvent de confiance en elles.
  • Capacité: certaines femmes n’ont pas encore accès à toute l’éducation nécessaire.
  • Capitaux: la recherche de capitaux est généralement difficile, mais plus encore si vous êtes une femme.

Un récent article publié dans Harvard Business Review a d’ailleurs confirmé ce dernier constat. Les auteurs ont demandé à un organisme qui soutient les entreprises d’analyser des sociétés créées par des hommes et celles créées par des femmes. Leur conclusion: en moyenne, les entreprises gérées par des femmes sont considérées comme moins viables que celles des hommes. L’étude a cependant mis en évidence que les femmes soulignent le côté “social” de leur business sont plus susceptibles d’obtenir les fonds qu’elles cherchent.

Une nouvelle génération d’entrepreneures

Malgré ces obstacles, les femmes sont de plus en plus nombreuses à se lancer dans l’entrepreunariat. Une étude du bureau de conseil PwC intitulée “The female millenial: a new era of talent” démontre que les femmes issues de la génération des millennials sont plus enclines à se lancer dans l’entrepreneuriat que leurs prédécesseures. La nouvelle génération serait plus sûre d’elle et plus ambitieuse. Ces jeunes entrepreneures ne laissent pas les clichés se mettre en travers de leur chemin, et ouvrent une voie pour toutes celles qui les suivront.
Malgré les obstacles, les femmes entrepreneures sont donc bien de plus en plus présentes. Elles représentent un réel atout pour notre société et méritent tout notre soutien. Le Hive5 est d’ailleurs très fier de compter de nombreuses entrepreneures dans sa communauté.

Recent Posts

Leave a Comment

apps, productivité, coworking