Hive5 a trois ans : retour sur un pari bien exécuté

 In Articles

enEnglish

L’espace de coworking bruxellois vient de souffler ses trois bougies avec fierté : pas moins de 158 coworkers issus de 61 entreprises se côtoient aujourd’hui dans ses bureaux. Gaël Van Gijsegem, qui développe le Hive5 au quotidien, revient sur la genèse du projet.

Lorsque l’idée de lancer un espace de coworking germe dans son esprit, Gaël Van Gijsegem travaille encore dans le département marketing du groupe Securex(guichet d’entreprises, secrétariat social, etc). « À l’époque, je m’occupais des initiatives en direction des start-ups, starters et pre-starters. Nous réfléchissions à des moyens d’entrer en contact avec les porteurs de projet, mais aussi de leur offrir d’autres formes de soutien que l’aide aux formalités liées à la création d’une société. À l’époque, le phénomène du coworking prenait de l’ampleur en Belgique. Le département investissement de Securex cherchait à élargir son portefeuille,  et l’idée nous est peu à peu venue que ce serait une bonne façon à la fois d’investir dans un projet différent et de compléter notre offre envers les porteurs de projet. L’idée était même plus large, puisque nous voulions créer tout un écosystème avec un incubateur, une cellule de financement, des conférences,… Mais nous nous avons décidé d’avancer mis en mode plus « lean » et de démarrer avec un espace de coworking. »

Les trois piliers du succès

D’entrée de jeu, Hive5 s’inscrit dans la philosophie du coworking. «L’idée n’était pas de simplement mettre des bureaux partagés et des salles de réunion à disposition des freelancers et des startups, mais bien de créer une véritable communauté, centrée autour de trois piliers : Inspire, Connect et Grow :

  • Inspire, parce que nous voulons être une source d’inspiration pour nos membres, en organisant par exemple des conférences et des ateliers.
  • Connect, parce que nous essayons de créer une véritable communauté. Et ça marche : il y a une grande bienveillance entre nos membres, mêmes concurrents. Beaucoup de coworkers collaborent les uns avec les autres ou travaillent ensemble sur des projets pour leurs clients.Nous utilisons d’ailleurs aussi les services de nos membres.
  • Grow : nous essayons, dans la mesure du possible, de stimuler la croissance des entreprises que nous hébergeons.

Au fil du temps l’écosystème s’est agrandi, puisque Securex propose aujourd’hui une série de services supplémentaires, comme l’accompagnement d’entrepreneurs. «Nous avons aussi lancé plus discrètement notre activité de financement, notamment via le fonds Seeder Fund, auquel Securex participe, ainsi que par quelques investissements directs. »

Un succès confirmé

Trois ans après sa création, Securex a donc réussi le pari du Hive5. Un succès que Gaël attribue à l’esprit de communauté de ses membres, mais aussi à l’atmosphère des lieux et à leur emplacement. « Nous sommes au cœur de Bruxelles, dans un quartier bien desservi par les transports en commun, à un jet de pierre du centre ville et du quartier européen. Nous avons aussi beaucoup travaillé sur l’aménagement des lieux, pour créer cet aspect de ruche bourdonnante tout en préservant des lieux de calme et de concentration. Ce ‘look & feel’ participe à notre identité.

Et pour l’avenir ?

Le Hive5 n’en restera pas là, puisqu’une série de projets commencent à sortir des cartons. Ainsi, le début de l’automne verra l’ouverture d’un deuxième espace de coworking estampillé Hive5, dans un bâtiment tout proche. « Et nous ne nous arrêterons sans doute pas en si bon chemin », conclut notre interlocuteur avec un sourire.

 

Recent Posts

Leave a Comment